mardi 20 mai 2008

Entretien avec Jacques Goimard

Jacques Goimard (né le 31 mai 1934) est un anthologiste de science-fiction et de fantastique français. Il est aussi essayiste et directeur de collection. Un des fondateurs du Grand Prix de l'Imaginaire, il a eu un rôle important dans le développement de la science-fiction française. Ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure de la rue d'Ulm, il a bien voulu, à ce titre, m'accorder un interview.

Pouvons-nous évoquer un peu votre jeunesse et votre formation ? Qu’est ce qui vous a fait venir au fantastique ? La littérature ?

D’abord sachez que je ne suis pas un littéraire pur, mais un historien. Et c’est une passion qui m’a pris quand j’étais tout petit, à l’âge de onze ans. J’habitais à Niort, et il y avait à la devanture d’une librairie deux livres édités, si ma mémoire est bonne, chez Albin Michel, l’Evolution de l’Humanité, de Louis de Laporte et Martin Huard, et Les Hittites et l’Iran. Cela coûtait 150 francs. On était en 1945 alors c’était une somme ! J’ai été immédiatement ébloui. Tout un livre sur les Hittites ! Je me suis précipité et j’ai demandé de l’argent à ma mère, qui avait bien vu mon enthousiasme, et ne me les refusa pas. J’ai évidemment lu le livre sur les Hittites, et, longtemps après, j’ai compris ce qui s’était passé : j’étais ébloui par les hittites parce que le savoir qu’on en avait n’était lié qu’à quelques inscriptions datant tantôt de 1600 av. JC, tantôt de 1300… donc on ne savait pas tout, on ne savait presque rien. De minuscules îlots de savoir côtoyaient d’immenses trous, et c’est précisément cela qui m’a séduit. Rendez vous compte ! Pendant trois cent ans, les Hittites sont là, ils vivent, vaquent à leurs occupations, mais il n’y a pas d’inscriptions pour le confirmer. Et puis d’un coup ils ressurgissent brièvement. Avouez qu’avec ce bagage là, j’étais taillé pour devenir historien.

la suite ici!

En passant, rafraîchissez vous la mémoire avec l'article sur ce géant de la sf française et de la fantasy sur wikipedia